Délicieux, voilà le qualificatif entendu quand une personne a la bonne fortune de gouter au saumon fumé de Le Borvo. Cette saveur exquise ne s’est pourtant pas faite en un jour. Après une carrière réussie dans la restauration, Daniel Raymond a décidé de se lancer dans la production de saumon fumée il y a déjà 30 ans. L’aventure de cet entrepreneur à succès a débuté dans une petite exploitation de Chemilly-sur-Yonne. Après 3 décennies d’activités, son entreprise spécialiste du saumon fumé a pu se faire un nom de haut rang, en France comme à l’étranger. L’entreprise le borvo a même pu conquérir des clients d’un autre continent, qui est l’Asie.

Une exploitation moderne satisfaisant une clientèle locale et internationale

Ayant débuté avec seulement 2 employés en 1980, Le Brovo compte aujourd’hui environ 70 employés fixes. La réussite du pari de Daniel Raymond est incontestable. En effet, avec un chiffre d’affaires de 7 244 300 de € en 2015, force est de constater que : le saumon fumé, cela rapporte. Une petite exploitation banale en 1980, le borvo utilise actuellement une usine très moderne située à bourguignon dont la forme s’apparente à celle d’une OVNI. Le borvo, c’est le fournisseur en saumon fumé de plusieurs grands noms de la restauration française. Dalloyau, Lenôtre, Robuchon, tous sont des clients fidèles du spécialiste français du saumon fumé. À part eux, la société de Daniel Raymond donne aussi la possibilité aux habitants d’autres pays de profiter de la saveur exquise de leur saumon fumé. En effet, les produits Le Borvo sont disponibles en Allemagne et dans d’autres pays de « l’UE. Même à Hong-kong, la recette de saumon de cette société française rencontre un front succès. Dans un futur proche, La Borvo ambitionne de pouvoir pénétrer les marchés japonais et chinois, qui sont de grands consommateurs de saumon fumé.

Le secret de la réussite du saumon le Borvo

Pour avoir un excellent produit, il faut des matières premières et une technique irréprochable. Le Borvo associe parfaitement ces deux éléments dans le processus de production de son saumon fumé. L’entreprise utilise des saumons d’élevages de célèbres pays producteurs tels que l’Écosse ou la Norvège. De plus, l’entreprise effectue aussi une sélection très poussée sur la viande de saumon qu’elle exporte. Elle n’accepte que la chair de saumon comprenant un pourcentage de graisse compris entre 11 et 14 %.   Cette utilisation exclusive de saumons d’élevages est en relation directe avec les restrictions de la période de pêche de saumon. Cette matière première de grande qualité bénéficie aussi de traitements les plus sophistiqués pour obtenir le saumon fumé délicieux, auquel on reconnait Le Brovo. Afin d’assurer la meilleure qualité de saumon à sa clientèle, Le Borvo fait une priorité des questions d’hygiènes durant le traitement des saumons. La manipulation des matières premières se fait en suivant des règles strictes, auxquels personne ne peut déroger. Le Borvo assaisonne alors son saumon avec du sel sec et un peu d’épice. Avec le savoir-faire de Le Borvo, les ingrédients se transforment en la délicieuse viande de saumon dont la renommée est internationale. Pour le Borvo, le secret d’un fumage parfait du saumon, c’est l’équilibre. La quantité d’épices et de sel doit être bien jaugée pour que le gout du saumon puisse s’affirmer au milieu de ces autres saveurs.